Ferme-Brasserie La Soyeuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - malterie

Fil des billets

dimanche 1 novembre 2009

Quelles sont les priorités du 4ème trimestre 2009 ?


Côté brasserie

Faire du stock avant l’arrêt pour l’aménagement. En effet, la touraille va être détruite pour accueillir les 4 tanks Kaspar-Schulz et peut-être l’embouteilleuse/étiqueteuse. Début janvier, redémarrage et premier brassin de la bière des Monts d’Or de Petrus. Jérémy aura fait son premier brassin seul.

Côté vente : Assurer du stock

Pour Primevère et la marche supplémentaire. En effet, en décembre 2010 la Soyeuse devra vendre 360 hl.

Côté malterie, validation du maltage à façon


On va voir ce que ça donne , en attendant ça donne une énorme bouffée d’oxygène. Côté investissement, je ne suis plus aussi sûr de devoir investir dans l’embouteilleuse avant la salle de brassage.
En effet , sous réserve que tous les calculs soient justes, il semble qu’entre les gains énergétiques, de main d‘œuvre et de malt, il y a moyen de pouvoir payer un loyer conséquent qui permettrait de se payer une salle de brassage.

Côté agriculture, on progresse dans la collaboration avec l’entrepreneur

En effet celui-ci est passé en bio et il voit également que mes résultats sur le terrain, c’est le cas de le dire, sont assez probants.


Côté culture, très calme
Je fais le strict minimum , je suis ailleurs

mercredi 28 octobre 2009

3ème trimestre 2009 : la crise ? Oui, mais d'adolescence !


Les futurs tanks de fermentation en cours de fabrication dans l'atelier Kaspar-Schulz en Allemagne

Côté maltage : arrêt à Rontalon.

En effet, le projet Proxima, l’augmentation des volumes de brassage +25 % par rap-port à 2008 et surtout l’inadéquation pour le futur font que j’ai réussi à trouver en Allemagne une malterie qui puisse malter des lots de 12 T. J’ai 8,5 T, nous allons donc faire un voyage commun cet automne avec Fred Revol, le whiskyman de Proxima. Nous aurons 21 T à nous 2 qui peuvent être complétées.

Côté brasserie, production à fond ...

L’objectif de 280 hl sera atteint fin 2008. Là on ne réfléchit pas, on baisse la tête et on produit... j’arrive pas à suivre. La bière plaît toujours autant et même de plus en plus.

Lire la suite...

lundi 22 décembre 2008

Le projet de Malterie bio : la presse en parle

Les magazines EchoBio et Biofil ont chacun consacré dans leurs numéros de Novembre-décembre 2008, un petit article sur le projet de malterie bio en cours de gestation, qui s'est vu décerné le label Bio'Innov par la Région Rhône-Alpes.

Pour lire ces articles ...

Lire la suite...

dimanche 14 septembre 2008

Quelles sont les priorités du 3ème trimestre 2008 ?


Tout d’abord pérenniser la Soyeuse

Il faut donc que je dégage du temps pour réfléchir sur l’avenir tout en augmentant la production. C’est pourquoi je vais devenir maître de stage 6 mois afin d’avoir des candidats à l’installation qui seront des petites mains pour le travail de maltage qui est très prenant en main d’oeuvre à l’heure actuelle et finir l’intégration de Florian Lacoste, qui travaille avec moi depuis quelques mois, dans le cadre d'une convention de formation en alternance.

Lire la suite...

dimanche 15 juin 2008

La Soyeuse récompensée par le Label Bio INNOV

Bio INNOV 2008 La Ferme-Brasserie La Soyeuse fait partie des 10 lauréats du prix Bio INNOV 2008 décerné conjointement par la Région Rhône-Alpes et Organics-Cluster, pour un projet de création d'une malterie biologique. Il y avait cette année 39 candidats.

Ce projet se mène en partenariat avec deux autres personnes très impliquées : Claire Dimier-Vallet (animatrice à l'ADABio) et Patrick Vacher (céréalier bio à Brangues en Isère).

Il s'agit dans un premier temps d'étudier la faisabilité d'une malterie localisée dans la région Rhône-Alpes, à travers la construction d'un partenariat innovant entre producteurs, brasseurs et malteur. Respectant fidèlement les trois piliers du développement durable, le projet ambitionne de relocaliser ce maillon de la filière et d’offrir aux brasseurs un malt local, bio de haute qualité.

Le prix Bio INNOV va permettre de bénéficier pour ce travail de l'accompagnement de Thérèse Piccot du cabinet Césame 3.